Délégation générale à la langue française et aux langues de France
Le mot du mois
ellipse

Numéro d'urgence

Le clin d'œil du terminologue

 

Il faut marier un carburant et un comburant pour dégager la chaleur et l'énergie dont nous avons tant besoin.
Ainsi une fusée utilise-t-elle de l'hydrogène comme carburant, auquel vient s'adjoindre l'oxygène, comme comburant, et la combinaison des deux propulse vigoureusement l'engin dans l'espace en dégageant de la vapeur d'eau. Rien de plus écologique, dans ce cas : l'univers s'humidifie un peu mais reste propre.
Sur le plancher des vaches, c'est plus compliqué, car le carburant contient du carbone, et principalement du carbone fossile que l'on va chercher sous terre, sous forme de charbon ou de pétrole, et que l'on remonte à la surface pour le mélanger à de l'oxygène et l'envoyer dans l'atmosphère en épaisses volutes de gaz à effet de serre. D'où l'idée ingénieuse de recapter ce carbone dans des plantes d'où on l'extraira à nouveau avant de le reexpédier en l'air, ce qui évite d'augmenter sa quantité globale dans l'atmosphère.
D'immenses champs de plantes sont aujourd'hui consacrés à fournir la matière première de merveilleux biocarburants ou biocombustibles, tandis qu'augmentent, tant notre planète limitée est imparfaite, les prix des produits agricoles alimentaires.


 

biocarburant, n.m.
Domaine : Pétrole et gaz/Raffinage
Définition : Carburant constitué de dérivés industriels tels que les gaz, alcools, éthers, huiles et esters obtenus après transformation de produits d'origine végétale ou animale.
Équivalent étranger : biofuel (en)
Source : Journal officiel du 22 juillet 2007.

 

et aussi

biocombustible, n.m.
Domaine : Pétrole et gaz/Raffinage
Définition : Combustible constitué de dérivés industriels tels que les gaz, alcools, éthers, huiles et esters obtenus après transformation de produits d'origine végétale ou animale.
Équivalent étranger : biofuel (en)
Source : Journal officiel du 22 juillet 2007.

 

 

 


 

Chaque mois, la délégation générale à la langue française et aux langues de France vous présente un des termes retenus par la commission générale de terminologie et publiés au Journal officiel. Les administrations doivent les employer, mais tout le monde peut les adopter !

Toutes nos chroniques